mardi 28 septembre 2010

When in Bath...

Le projet de mon petit voyage en célibataire a en fait commencé par mes amies qui adooooorent Jane Austen et qui voulaient aller au festival Jane Austen à Bath cette année.
Personellement, je ne connaissais pas Jane.
Mais personellement, j'aimais bien mes copines et je me disais qu'un weekend avec elles, ça me plairait bien!

Alors hop! J'avais deux mois pour me faire l'œuvre complète de Jane. Et en fait j'adooooore! C'est hilarant, c'est drôle, c'est pas du Harlequin, c'est du bon! Je finis Persuasion puis je mets mes dents dans Pride & Prejudice et il ne me restera plus que les histoires courtes et les lettres à lire.
J'ai rajouté Jersey, Nottingham et Édimbourg à mon trajet mais mon voyage se finissait donc bien à Bath, un des endroits où Jane Austen a vécu et qui s'est baptisée "capitale internationale de la Jane"!

J'AI AIME

J'ai aimé la ville! Impossible de captiver sa beauté en photo car toute la force de la ville est dans son charisme. Même si je devrais, je vous épargne l'histoire de la ville et de ses sources chaudes qu'on n'a pas eu le temps de tester.
Je vous épargne les descriptions de la ville et de son style très romain, de la très belle rivière de l'Avon, du Pulteney Bridge caché au dessus de la rivière ou d'autres images qui m'ont bluffée.
Je ne vous parlerai certainement pas du marché couvert très moche et inutile.
Par contre, je vous parlerai volontiers du plaisir que j'ai pris à me promener dans le décor des livres de Jane, le Queen's Square, le Royal Circus et surtout le putain de beau Royal Crescent (excuse my French) avec son "gravelwalk" en bas.
Quand mes amies et moi sommes sorties de l'hôtel, habillée de nos robes de l'époque de la régence, on avait l'impression d'être parfaitement raccord avec la ville. Je trouvais que tous les autres gens avaient l'air d'être bizarres, avec leurs jeans et leurs chaussures moches. On se fondait parfaitement dans le décor et pas eux ^^

L'ouverture du festival Jane Austen, auquel on s'était inscrit, comprenait une promenade à travers la ville avec toutes les personnes en tenue d'époque, en passant par quelques endroits qui ont marqués les livres de Jane (et par le centre Jane Austen). Il y avait beaucoup de costumes très jolis, c'était une vraie joie de découvrir de nouveaux costumes à chaque tour de tête. Entre le bébé dans sa poussette, les hobby horses et le chien en laisse/ruban, c'était super. Je pense qu'on devait être 400 personnes (15 selon la police ^^) et tout le monde avait le sourire aux lèvres.
Il faut dire qu'il faisait super beau et que chacun des participants s'amusait bien à comparer ses personnages préférés. La question qui se posait le plus souvent était "quel est ton héros préféré? Et quelle est ton héroïne préférée?", suivi par des "Ah non, Darcy je te le laisse, moi je me ferais bien Tilney ou Wentworth, non mais sérieux quoi!" et des "iiiiiiiiiiiiiiih" d'excitations.
Heheh

Après la promenade, on a fait une session remaquillage et photos à l'hôtel. Puis on est ressorties pour découvrir la ville plus amplement et pour visiter la Country Fair avec ses ventes d'habits d'époque et de patrons de couture, ses voyants (je vais me marier avec un BBT et avoir 15 enfants) et ses tambours-majors bourrés. C'était cocasse.

J'ai bien aimé me perdre dans la ville, passer Gay Street et le centre Jane Austen (que j'aurai peut être dû faire mais bon...) pour aller admirer le soleil couchant sur le Royal Crescent. J'ai eu le bonheur d'apprendre à connaître quelques autres Janeites et on s'est piqué les appareils photos pour faire des photos sympas.

J'ai fini ma journée en bouquinant le fabuleusement mauvais livre "A Weekend with Mister Darcy", toujours en tenue d'époque ^^ L'hôtel m'a bien plu aussi. J'avais l'impression de me retrouver dans une toute petite chambre Jane Austen, un peu comme les sœurs Dashwood au moment où elles doivent déménager de Norland pour aller vivre dans leur minuscule cottage de Barton Park. Les nuits étaient très fraiches et j'ai adoré la buée sur la fenêtre (sans double vitrage), de loin sous mes couvertures toutes chaudes.

Malheureusement, cette fois-ci j'étais triste de dormir seule...
Ma "sœur" n'était pas là...
J'étais Marianne sans Elinor ^^"



J'AI PAS AIME
Bath est la ville avec le plus d'hôtels du Royaume Uni, après Londres. C'est le Saint-Tropez d'Angleterre, les touristes se bousculent les visites des termes et du Pump Room ainsi que l'accès aux sources chaudes. Les guides touristiques gueulent plus fort les uns que les autres et les artistes des rues se font une sacrée concurrence. Les prix sont très élevés, j'ai dû escroquer mon amie pour pouvoir payer ma chambre :(
On a dû chercher par-ci par-là pour trouver des restaurants payables, malheureusement. En ignorant le tourisme de la ville, on peut passer un très bon moment dans cet endroit quand-même assez magique mais bon, mieux vaut préparer son portefeuille.
J'ai également été déçue par le festival Jane Austen. On a payé environ 10 euro pour le billet de la promenade et personne ne nous l'a jamais demandé.

Pareil pour le Country Fair.
Je me sentais un peu nulle d'avoir dépensé de l'argent inutilement, du coup. Aussi, je m'étais dit qu'il y allait avoir plus d'activités mais, comme le festival dure une semaine, toutes les activités ont été très éparpillées à travers toute cette semaine.

Ca aurait été bien si il y avait eu plus à faire pendant le weekend, un bal ou autre chose. Le soir, il y avait un dîner mais ça coûtait un peu cher pour nos bourses.

LE TOP
Le top du top est de se promener en tenue d'époque dans une belle ville d'époque, de se promener dans les décors qu'on a imaginé et qui se matérialisent et de parler d'histoires qui nous bougent les tripes avec d'autres fans, de rire des puristes qui gueulent parce que le monsieur n'aurait pas dû jouer du violon parce que c'est pas assez authentique, non mais! C'est un tout, le top...
Un petit clin d'œil aussi pour le soleil couchant sur le Royal Crescent, qui lui donnait une couleur un peu dorée. Un jour j'aurais assez d'argent pour me payer une chambre d'hôtel avec vue sur la ville, un jour... ^^



Le top c'était de repenser à toute ma semaine, le sourire aux lèvres... De me dire qu'il était grand temps de rentrer chez mon chouchou et ma minimoog. J'étais heureuse de me rendre compte que cette vie bohémienne dont je rêvais tant, bah qu'elle ne valait pas cette routine rassurante de vie de famille avec ceux que j'aime. C'est également de me rendre compte que j'ai fait de belles rencontres récemment avec mes amies du tricot. Que ces rencontres peuvent se rajouter à mes ami(e)s de longue date. J'ai beaucoup de chance d'avoir les collègues que j'ai et l'emploi que j'ai. Je n'aurais jamais cru dire ça à voix haute mais... j'aime la stabilité qui est en train de se créer en ce moment! J'ai dû prendre un ferry et cinq avions pour m'en rendre compte mais ma vie, elle dépote!

LA FICHE
Bah euh... pour une fois j'ai été sage ^^

Peut être l'énooorme fou-rire qu'on s'est tapé avec les propriétaires du fabuleux "the walrus and the carpenter", seul restaurant abordable de la ville, ou le fait de se sentir comme un éléphant dans un magasin de porcelaine dans notre hôtel raffiné à l'heure du very british breakfast.
Ou les escalators dans lesquels une dame m'a demandé où est-ce que j'avais acheté ma robe car elle voulait la même.
Mais sinon... tout s'est bien passé!
Je veux quand-même remercier mon amie Aurélie pour la superbe robe qu'elle m'a faite et pour son amitié. Elle s'est très bien occupée de moi, même si on était un peu célibataires toutes les deux, le troisième mousquetaire n'ayant pas pu venir pour l'occasion au final :(
Et j'ai été contente de revoir quelqu'un que je n'avais pas vu depuis longtemps et à qui sa robe allait tellement à merveille.



Mes frais
2 nuits d'hôtel dans un hôtel pas trop loin du centre: 240 £ (eh ouais ma tite dame)
Transports de l'aéroport: 6 £ aller dans le bus + 4 £ le train
Repas entre 8 £ et 18 £
A savoir
Aéroport de Bristol à 1 heure de Paris, puis une demie heure de navette et un quart d'heure de train Bristol-Bath.
La gare de la ville est à 10 minutes du centre ville
Attention aux paquets de touristes!!!











Les sacs "I love Darcy" s'arrachaient comme des petits pains ^^

Et la mauvaise blague du jour: "Le reticule ne tue pas".... ha! ha!

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

Cybie a dit…

J'adore le final du billet, on sent que tu as passé un bon moment malgré les points négatifs. c'est clair que se balader en costume d'époque c'est chouette et à faire au moins une fois ! :)

Merci pour ce récit.

Dreiss a dit…

Allez, malgré le petit coup de mou, tu t'es quand même bien amusée, c'est l'essentiel ! Je t'envie, je ne connaissais pas du tout ce festival, mais j'espère pouvoir y participer un de ces jours avec mon mari (il commence à bien connaître Orgueil & Préjugé lol)

Anonyme a dit…

Rohhhhhhhhh Elinor t'embrasse fort, et avec le deuxième mousquetaire on a déjà commencé a chercher le futur week end de ratrappage, promis je serai là!! J'ai été tellement malheureuse... Raquette tout ce que tu veux de moi, si il faut encore des sous tu me dis, la chambre je dois la payer!!J'aime que mon reticule ne tue pas!! Bisous

Kitty4Cat a dit…

Wah! ça avait l'air super dis donc!!! Mais pourquoi j'habite si loin des trucs intéressants?! Superbe ta robe! Je comprend mieux maintenant pourquoi tu cherchais des patrons de style Regency y'a qq mois! :) (Kitty se rappelle un message sur ton mur facebook) :)

Pantalons a dit…

Visiblement tu ne t'es pas ennuyé ! ce périple était vraiment festif est traditionnel, ca donne envie de voyager :)