mercredi 5 mai 2010

16 going on 33


Il y a des jours comme ça où tout s’organise en même temps. A la fin du mois, par exemple, je devrais aller à un mariage, accompagner un groupe de touristes hollandais, aller à une fête de famille et m’esclaffer devant la finale de l’Eurovision, tout ça en une journée.
Bon, j’ai choisi d’aller faire la fête au mariage de Diane et je suivrai en secret le décompte des votes de l’Eurovision avec mon iPhone (s’ils ont inventé le G3 dans au Mans, sinon je suis dans la merde), tant pis pour le reste.

Et parfois, le choix est moins difficile car tout s’organise à merveille. La semaine dernière, grâce à Mister Moog et à ses talents à me convaincre à mener une vie de dépravée, je suis sortie chaque soir de la semaine. Maintenant je me souviens de ce qu’est la vie d’une jeune parisienne, même si je suis bien trop vieille pour m’y replonger pour plus d’une semaine.

Lundi soir, j’ai pu profiter du concert de Mika. Le cataclysme du manque de babysitteur a été évité de justesse grâce à l’intervention éclair de la fée Monette et de son boy Max et la soirée était superbe.
Mika à point, une petite performance de la reine de la nuit, des ballons géants lancés dans le public,… le bonheur en grande dose !
L’apothéose de la mise en scène géniale de Mika se reflétait pendant la chanson « Little Bit of Love » lorsqu’une spectatrice à partagé son « petit peu d’amour » avec moi en me vomissant dessus. Fabuleux.
Apparemment j’ai encore raté la présence de la Perché de Service mais je persévère. Un jour je la rencontrerai !

Mardi soir était une soirée de crochet dans le parc, tricot dans le square. Je me suis installée sur un banc de la coulée verte, près de Bel-Air pour continuer le crochet de la robe d’été de Minimoog et c’était idyllique. Les cerisiers en fleur qui pleuvaient leurs pétales roses sur mon ouvrage, la petite fille à couettes (Mel ?!) qui me demandait « ce que c’était que je fézais », le couple de papi/mamie qui se sont assis à côté de moi pour se raconter leur journée, la petite racaille qui venait me dire comment « ouaich t’as vu c’est un truc de ouf, ton tricot là, mamoazelle » (c’est du crochet, connard, et enlève tes yeux de mon décolleté, tu veux ?!).
Un petit moment de repos dans ma vie chaotique, major WIN !

Mercredi soir : GAG !!!
Alors mercredi soir, jeunesse force majeur! Invitation par Solène & Co pour tricoter/crocheter au Gare aux Gorilles. Rhalala, fut un temps c’était toutes les semaines, ce genre de sorties!
Rendez-vous dans un bar que je ne connais pas, à côté d’un métro que je connais pas, à 20h (l’heure où j’ai l’habitude de mettre mes pantoufles). Aux premiers abords, pas fastoche à trouver mais le GAG est bien juste en face de la station Corentin Cariaujoux… euh… Corentin Cariou, derrière une porte un peu déglinguée. Malgré le quartier un peu glauque et mes craintes de viol, je me suis lancée et j’ai bien aimé. Une ancienne maison de garde-barrière juste à côté d’une voie ferrée désaffectée, où l’on passe par la fenêtre pour accéder au troupeau de tricoteuses et au barbecue improvisé. Tout ça sponsorisé par Bergères de France, que je vais donc bien devoir tester un jour.





Jeudi soir : Marina and the Diamonds.
Là… j’ai trop trop aimé et je préfère vous en parler plus amplement dans un billet séparé.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

Orakaa a dit…

"Malgré le quartier un peu glauque et mes craintes de viol, je me suis lancée et j’ai bien aimé"... Nan sérieusement, je reste perplexe sur le contenu de tes soirées au final :p