mercredi 23 mars 2011

Restons Bolly!

Le Bollywood et moi, c'est une belle histoire d'amour.

J'ai suivi un an de cours chez Dansez Masala avec la trop mimi-mignonne Dolsy et cette danse me colle trop à la peau. Un vrai masala, un vrai mélange de toutes les danses possible. En dansant Bollywood, on danse tango, R&B, traditionnellement indien, vieux, moderne, moche, beau, féminin, masculin, bla bla bla etcétéraah... Tout! Tout! TOUT! Vous trouverez TOUT dans le Bolly.

Malheureusement Hollywood est en train de rattraper les valeurs Bollywood et les films perdent un peu de leur exotisme. Les actrices, par exemple, s'amincisent à vue d'oeil. Là où Rani Mukherjhee, Preity Zinta, Lara Dutta et Kajol m'enchantaient avec leurs corps de femmes normales, Deepika Padukone, par exemple, me laisse de marbre dans toute sa minceur.

Les danses aussi s'occidentalisent un petit peu et font moins rêver qu'il y a même dix ans.

Bon, alors, ok, je ne suis pas une experte et je n'ai pas vu TOUS les films mais bon, je trouve que le Bolly se perd un peu et c'est bien dommage. Et je suis sûre que les spetateurs d'il y a 10 ou 20 ans en pensent de même. Sholay n'est pas Kabhi Kushi etc etc, tout se perd.

En même temps, je me dis que, si le Bolly évolue, peut-être que certains sujets évolueront et nous n'aurons plus à s'offusquer de films comme Dostana où l'homosexualité est ridiculisée à souhait jusqu'à en vouloir utiliser le DVD pirate qu'on a acheté à 2 euro pour décapiter le réalisateur.
Et que cette évolution vers les valeurs occidentales ira peut-être même tellement loin (rêvons un peu) que le public commencera à se dire que les relations hommes/femmes dans certains films sont très inacceptables (Rab ne bana di jodi qui utilise le thème de la Belle et la bête où la femme se trouve coincée dans un mariage forcé et où elle ne trouvera le bonheur qu'en jetant tout ses principes par la fenêtre pour apprécier un homme qu'elle ne connaît ni de Shiva ni de Ganesh et qui lui ment sciement). Ou, qui sait, peut-être que la glorification de la pureté de la virginité féminine sera moins expoitée, aussi...

Bref, Bollywood change. Est-ce un bien, est-ce un mal, je ne sais pas encore.
De toute façon, il me fera toujours autant plaisir de regarder les danses de certains films, même si parfois mon petit coeur de féministe pleure de chaudes larmes en voyant le sort réservé aux relations humaines.

Je vous laisse avec trois de mes danses préférées. Sans vouloir vous montrer les sempiternels Bole Chudiyan, je serais très heureuse se vous voudriez bien partager aec moi
- ma Rani chérie se joue prostituée dans un film qui a joué d'un décor très Moulin Rouge
- Farah Khan dirige Chouchou Khan dans un très joli hommage aux films des années '70 - '80
- Ashwariya qui danse avec sa chandelle, même si ça me fait mal au coeur de ne pas lui préférer Dola Re Dola où elle se mesure avec brillance à Madhuri Dixit en fin de carrière.

Ah et pour finir: Slumdog Millionnaire n'est PAS un film Bollywood. Je considère ce film d'ailleurs comme plutôt insultant pour les indiens à exploiter bon nombre de clichés et très peu positif pour les femmes indiennes en particulier mais même pour les femmes tout court.













Bon et si ça ne vous suffit pas, un petit dernier ^^
Et allez voir Chaiya Chaiya!!! Et Radha Kaise Na!!! Et Des Rangile!!! TOUT EST TROP BEAU!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

L'amie Diane a dit…

grrrr tu me donnes envie de danser comme à ton EVJF !!
Quels bons souvenirs :) !!

A quand ton spectacle de fin d'année ? :)

S.G.Woman a dit…

Ah Devdas, j'adore! J'aime beaucoup le Bollywood également! :-)

Mooglosaurus a dit…

@ Dianette: ouiiiiii!!!!!
@ SG Woman: Devdas jamais je ne pourrais le revoir en entier: trop dur, je pleure trop à la fin ^^